A quelque chose malheur est bon où comment la SNCF me fit découvrir de bons vins

20180414 171755 1

Me voici donc bloquée en France...

Mon train Aix-Bruxelles devait partir hier. Je devrais être actuellement scotchée à mes enfants, humer leurs parfums... Ils me manquent terriblement. C’est dur…

 Dans mon malheur, j’ai de la chance. Une amie de formation, coach Filliozat elle aussi, me loge chez elle et sa très sympathique famille. Je suis tellement reconnaissante à son mari et ses enfants de m’accueillir si chaleureusement alors que eux aussi on certainement besoin de temps pour se retrouver !

Aujourd’hui, elle est fort occupée avec sa famille et m’a laissée son vélo et une info franchement sympa : tu sorts de notre sentier, deux fois à gauche et tu es chez un vigneron assez sympa… 

20180414 171251

Assez sympa ? Le château Simian,  une magnifique découverte ! Bio et en biodynamie en plus.

Alors, déjà, la ballade en vélo m’a fait le plus grand bien. Ne pas rester enfermée devant cet écran à écrire des articles que je n’ai sinon pas le temps d’écrire ou lire les bouquins qui sinon n’avance pas assez à mon goût ! 

 Bon, je regrette de ne pas avoir une voiture à remplir, mais pour mes finances, c’est peut être mieux ! :D

 Je ne saurais pas les décrire aussi bien que Blue and kawaii mais quel plaisir de tous les sens (je vous mettrai les descriptions « officielles » des vins) : visuel, olfactif, gustatif. Une variété de gout, de saveurs, d’odeurs… Je suis toujours émerveillée en allant chez les vignerons à quel point une « maison » peut produire une variété de gout, de saveurs… le terroirs l’assemblage… qu’elle travail merveilleux et précieux que celui de vigneron.

Ceux que j'ai particullièrement apprécié 

Le Jocundaz Blanc

Un 100% Viognier ( je trouve toujours intéressant les vins monocépages, comme dirait mon beau père, cela permet de découvrir un cépage de manière plus clair…  A découvrir ici

 Dégustation: Jolie robe jaune pâle à reflets nacrés. Nez intense de poire au sirop, goyave, pêche blanche, et jus d'abricot. La bouche développe une attaque fruitée avec une belle vivacité pour un vin à la fois croquant et ample. La finale est longue et intense sur de beaux arômes de fruits blancs. 

Le Noria blanc

80% Rolle (cépage que je ne connaissais pas) et 20% Sauvignion . Ici 

Dégustation: Cette cuvée est principalement constituée de Rolle récolté à maturité avancée et vinifiée en pièces de chêne de 600 litres de 7 ans pendant 5 mois. Le nez est très aromatique, floral et minéral, marqué par les agrumes : citron vert et pamplemousse blanc, le miel, la fleur d’acacia, l’amande fraîche. La bouche est ronde et suave tout en proposant une attaque tendue qui lui apporte relief et volume toujours sur les agrumes. La finale est tout aussi rafraîchissante avec une grande persistance.

La Louronne - rouge

 Grenache noir 85% - Syrah 15% : Ici

Dégustation: Robe rubis soutenu à reflet pourpre. Le nez est très expressif du cépage Grenache dès sa jeunesse, riche, complexe avec des notes de fruits rouges bien mûrs, cerise et prune confiturée, de bouquet de fleurs, avec une pointe de réglisse. La bouche regorge de charme. L'attaque est ronde, ample et veloutée dotée d'une agréable fraîcheur et l'évolution est suave, généreuse, gourmande avec de superbes tanins soyeux et fondus. La finale longue et chaleureuse est marquée par des notes de kirsch et de girofle... un ensemble alerte et dynamique !

Les grandes Grenachières - rouge

Une « petite merveille ». Grenache 95% Ici

Description :Très vieux grenaches noirs plantés par Hippolyte SERGUIER entre 1880 et 1948. Labour et enherbement naturel, selon les principes de la biodynamie.

 Vendange et tri manuels, égrappage, mise en cuve, fermentation à 30-32°C, avec pigeages quotidiens, 25 jours de macération, décuvage, fermentation malo-lactique. Elevage en cuve, mise en bouteilles en septembre 2011, afin de préserver la richesse fruitée et réglissée du vin.

Dégustation: Robe pourpre soutenue, nez très profond et complexe de prunelle, confiture de mûre, cerise mêlées de poivre doux, curry et safran. Bouche de cerise avec une pointe de noyau et de réglisse. Rondeur veloutée et charnue, tanins soyeux d'une intensité remarquable dans un très bel équilibre qui se perd en ampleur et en longueur.

J’ai passé un bon moment. La dame était très sympa. Nous avons papoté… et je suis arrivée à rentrer avec ces bouteilles dans mon sac à dos… en roulant droit ! Plus qu’a ramener tout ça en Belgique.

Edit: cet article a été écrit le week-end dernier, je suis bien rentrée en Belgique, je suis auprès des miens. :)

Inscrivez-vous à la newsletter

Articles Récents