Mes enfants se disputent sans arrêt: médiation dans la fratrie

parent conflit photo

Récemment j'ai suivi une formation de Médiation par les pairs auprès de Violène Riefolo. Comme d'habitude avec Violène, cette formation a été riche en enseignements. Évidemment, avec ma formation de coach parental, j'étais déjà familière avec la plupart des concepts. Et en même temps, cette formation m'a permis d'approfondir les questions de conflits entre les enfants, entre frères et soeurs et la façon de les accompagner.

A l'occasion d'une dispute entre mes enfants, je me suis dis: quelle bonne occasion d'essayer ces outils ! Le fait de revoir le déroulement d'une médiation m'a permis de me sentir plus à l'aise et en confiance pour mettre en pratique ces outils. C'est d'ailleurs quelque chose que j'ai remarqué dans ma formation et c'est aussi un retour que j'ai souvent de mes clients : avec tous les outils, il y a toujours une phase de découverte, puis d'expérimentation, avec des essais et erreurs. Même des années plus tard, à l'occasion d'une formation (voire même quand je donne moi-même une formation!), j'ai régulièrement de nouveaux éclairages sur ma pratique ou mon approche de la parentalité.

C'est d'ailleurs quelque chose que j'adore dans mon métier. Au travers des échanges avec mes clients, je grandis. Merci à vous de me faire confiance!

merci à vous de me faire confiance

Bref, après cette longue introduction, venons en aux faits.

Devenir un parent médiateur

Vous êtes en train de télétravailler (ou en tout cas, essayer!) et tout à coup vous entendez des cris. Le réflexe va souvent être de soupirer (pfff, encore un conflit!) et d'aller, un peu contre votre gré,  "gérer" la problématique autour du lego tant convoité (toute ressemblance avec des scènes de vie réelle est volontaire).

L'invitation, c'est d'avant de se lever : mesurer votre stress et prenez en soin. Buvez un verre d'eau, respirez, souvenez vous d'un bon moment avec vos enfants...

A tout moment du processus, revenez là-dessus, car c'est vraiment clé pour y arriver. Vous pouvez proposer à vos enfants de gérer vous-même leur conflit (j'en parle déjà dans mon autre article sur les conflits).

Si vous intervenez, voici plus en détail la question de la médiation.

Intervenir dans le respect de chacun

  • S'il faut séparer physiquement les enfants, faites-le.
  • Demandez aux deux enfants s'ils ont besoin de votre aide. S'ils répondent tous les deux oui, alors vous pouvez continuer.
  • (en option) Proposez aux enfants de se rendre dans un lieu dédié au calme dans la maison (un tipi, un coin coussin, le canapé...).
  • Fixez les règles. Chaque enfant doit répondre oui pour chacune des règles pour pouvoir continuer la médiation:
    • Respecter la confidentialité ?
    • Parler calmement sans vous insulter ni interrompre l’autre?
    • Équilibrer le temps de parole ?
    • Chercher ensemble une issue à votre conflit ?
  • Votre rôle est de veiller au respect de ce cadre. Éventuellement vous pouvez utiliser des outils pour faciliter la communication comme par exemple une peluche de parole pour éviter les interruptions : celui qui a la peluche est celui qui parle.
  • En tant qu'adulte, prenez soin de votre stress à tout moment. Restez neutre et écoutez chaque enfant. Je sais que certains conflits sont difficiles à gérer car ils nous font réagir plus que d'autres (coups, pleurs, chantages...). J'ai à coeur de vous accompagner face à ces difficultés, c'est pourquoi je propose des ateliers et formations qui vous permettent de dépasser ces situations.
  • Invitez chaque enfant à décrire les faits sans l'interrompre. Ensuite, reformulez. Validez son vécu.
  • Ensuite chacun décrit ses besoins et ses émotions. C'est l'occasion de vous aider de cartes ou roue des émotions.
  • Partez ensuite à la recherche de solutions. A partir des besoins, cela peut venir naturellement. Vous pouvez également participer en faisant également des propositions. L'important c'est que chacun puisse parler et proposer des solutions, pouvoir les évaluer, réagir, dire ce qui convient ou ne convient pas.
  • Validez la conclusion : êtes-vous content de la solution que vous avez trouvé?
  • Valorisez la démarche : merci et bravo d'avoir trouvé une solution qui vous convient tous les deux.

valoriser le resultat pouce

La médiation, un vrai coup de pouce

Alors... à partir de quel âge peut-on espérer que ça marche? Cela dépend de vos enfants. C'est à vous d'écouter votre enfant et d'essayer. On est parfois agréablement surpris ! Des enfants de maternelle peuvent faire preuve d'une grande empathie et être très constructifs. Si ça ne marche pas une fois, expérimentez. Éventuellement, vous pouvez en parler avant avec vos enfants: "Tiens, nous avons eu des conflits récemment. J'ai trouvé cet outil que j'aimerais essayer avec vous...".

Voilà, ça c'est un premier tour de la question. Je prépare un petit guide sur la question (surtout pour mon usage personnel d'abord, mais je serai ravie de le partager avec mes abonnés!). Si vous avez des questions ou des points qui ne sont pas clairs pour vous, voire même des exemples de conflits qui vous dépassent, dites le moi en commentaire, cela me permettra de l'améliorer.

Partager cet article

Publiez votre commentaire


Commentaires

  • Nicolas 18/05/2020 18:43 (Il y a 3 mois)

    Merci pour cet article qui parlera à beaucoup de monde je pense. Personnellement je n'ai pas d'enfant mais je me souviens de mes 10 ans et de mes "disputes" avec ma petite soeur :) Sinon, je pense effectivement que le dialogue est une excellente solution, pour responsabiliser ses enfants et le faire comprendre les choses :)

    • Maëliss Layeux 18/05/2020 18:56 (Il y a 3 mois)

      Merci beaucoup pour ton commentaire Nicolas! :)

  • Valentine 18/05/2020 18:26 (Il y a 3 mois)

    Intervenir et faire des choix dans le respect des besoins de chacun, ce sont des conseils qui me parlent tout à fait. Merci

  • Maeva 18/05/2020 16:13 (Il y a 3 mois)

    Très intéressant, je revois les disputes infernales que l'on pouvait avoir avec mes sœurs. Maintenant adultes les relations ne se sont malheureusement pas amélioré mais au moins on ne se crie plus dessus, enfin presque mdrrrr

    • Maëliss Layeux 18/05/2020 18:27 (Il y a 3 mois)

      Ah, je viens d'une fratrie avec beaucoup de conflit à l'heure actuelle. On ne se crie pas dessus... mais ce serait peut être mieux. :p Et clairement, la médiation nous aiderait grandement!

      Merci pour ton commentaire! :)

  • Maman Chamboule Tout 18/05/2020 15:35 (Il y a 3 mois)

    Cette astuce parait très logique et semble découler du bon sens mais... comme souvent quand c'est le cas on se dit qu'on y aurait pas forcément pensé ! Donc merci de nous la partager !

    • Maëliss Layeux 18/05/2020 18:26 (Il y a 3 mois)

      Merci pour ton commentaire!

      Pour ma part, c'est logique, mais avant mon parcours Filliozat, je ne pense pas que je l'aurai fait, pas comme ça... La gestion des conflits, des émotions... dans ma famille d'origine, ce n'était pas "évident".

      Et avec cette formation à la "médiation", il n'est vraiment arrivé, comme lors de beaucoup d'ateliers, une meilleure intégration de tout cela, que j'avais à coeur de transmettre tant je suis enthousiaste! :p

      Et puis, je suis dans une phase où ce qui m'aide, c'est de faire des fiches, de les mettre sur mes murs pour y penser bien plus facilement, ça m'aide à fond!

Flux RSS de commentaires de cette page | Flux RSS de tous les commentaires

Vous aimerez peut-être aussi lire...


Inscrivez vous à ma newsletter pour rester au courant de mes activités. Promis, je n'en envoie pas trop souvent!