Bébé faisait ses nuits et se réveille à nouveau

Je vais vous parler ici d'une situation que je rencontre trèèèèèèèèès régulièrement. A savoir des parents qui viennent me voir et me disent "mon bébé faisait ses nuits depuis quelques mois. Mais maintenant il a recommencé à se réveiller"! 

Je vous en parle dans cet article !

Copie de Copie de Stop Aux crises 1

Les besoins en sommeil varient d'une personne à l'autre, en fonction de notre âge, en fonction de ce que nous avons mangé, de ce que nous avons vécu dans la journée. La première chose à avoir en tête, ce sera : quels sont les besoins de mon bébé.

Mon premier est un petit dormeur, ma deuxième une marmotte. Appliquer les mêmes horaires au même âge à l'un et à l'autre serait voué à l'échec et à nous désespérer nous en tant que parent. 

Voir ma formation

Les besoins en sommeil dépendent d'un enfant à l'autre

On voit régulièrement circuler des tableaux sur le nombre d'heure de sommeil et de siestes dont les bébés et enfants auraient besoins. Ces tableaux ne se basent sur aucune recherche scientifique mais sur l'avis de l'auteur (qui peut être un scientifique, un professionnel de la santé, mais cela reste une opinion). 

Donc, je rencontre souvent le cas de parents qui voient ces tableaux et se disent : mon enfant ne dort pas assez ! Si en plus il a du mal à faire des siestes, qu'il ne fait que de petites siestes, on dira à ces parents d'absolument tout faire pour augmenter ces siestes... 

Envie d'un groupe pour parler et échanger avec d'autres parents sur le sujet ? Rejoint mon groupe facebook "Pazaparents"

Les parents vont alors tout mettre en oeuvre pour allonger ces siestes et s'installe une "guerre du sommeil". 

Mais la première chose à avoir en tête c'est : votre enfant dormira quand il sera fatigué. 

Il y a des petits dormeurs et des gros dormeur.s Un petit dormeur peut n'avoir besoin que de 9h de sommeil par jour (siestes comprises). Un gros dormeur de 18h de sommeil sur 24h. Et entre les deux, il y a les bébés dans la moyenne. Tous ces enfants sont normaux ! Cela signifie que le petit dormeur, celui qui n'a besoin que de 9h par jour dormira neuf heures et après, il sera en forme et joyeux.

En regardant cela, essayez de vous poser la question : Mon bébé est-il un gros, un petit ou un dormeur dans la moyenne ? 

Ensuite, regardons la pression du sommeil

La pression au sommeil

La pression au sommeil est un système d'hormones qui augmentent quand nous sommes éveillés et qui chute quand nous dormons.

Quand vous vous réveillez le matin après une bonne nuit (si si, souvenez-vous, c'était sans doute avant d'être parent). Vous êtes en forme, prêt à entamer votre journée. Puis la journée se passe et petit à petit votre "pression au sommeil" augmente. Elle est souvent à son pic vers 21h-22h (en fonction de vos besoins à vous, de si vous êtes un petit dormeur ou pas, de la luminosité, les écrans,...). Si vous écoutez ce besoin (et pas vos envies de Netflix), vous pourrez vous coucher et vous endormir facilement... et on recommence le lendemain. 

Chez le bébé et l'enfant, c'est la même chose. Sauf que cette pression au sommeil augmente plus vite, d'où le besoin de siestes en journée. Du coup, en fonction du nombre de siestes et de leur durée durant la journée la pression sera assez forte ou pas assez le soir. 

Avec les siestes, l'idée est de diminuer légèrement cette pression au sommeil sans la supprimer.  On veut qu'elle soit haute le soir et adaptée aux besoins de l'enfant. Et ces besoins varient d'un enfant à l'autre, en fonction de ce qu'il vit, mange, ...

Quand un bébé, un enfant (et même nous adulte) sommes fatigué, si nos autres besoins physiologiques (manger, boire, ...) sont remplis, et que nous ne sommes pas sous stress (notre système nerveux sympathique) : Nous allons nous endormir rapidement.

Et voilà une des clés majeures pour ces situations de bébé qui "faisait vos nuits et se réveille à présent" : En grandissant, l'augmentation de cette pression au sommeil va diminuer. Si on continue à faire faire à notre bébé, notre enfant de grandes siestes (par exemple car nous suivons les recommandations d'un tableau, d'une personne qui donne des recommandations ne tenant pas compte de l'individualité de notre bébé), à le mettre au lit à la même heure, ... Notre tout petit va s'endormir (parfois après une longue lutte avec ses parents) mais durant la nuit, quand il se réveille (ce qui est normal), la pression au sommeil n'est pas assez forte pour qu'il se rendorme rapidement. Et vous pouvez entrer dans des cercles vicieux. 

Le cercle vicieux qui fait que bébé va plus se réveiller

Rappel : les réveils chez un bébé sont normaux, physiologiques et adaptés aux besoins de bébé.

En grandissant, votre bébé va avoir moins besoin de sommeil. Du coup, s'il faisait ses nuits, en grandissant, il peut en se réveillant ne plus être assez fatigué pour se rendormir. Si votre bébé est un petit dormeur et que la journée il ne fait que de petites siestes, on va vous dire d'allonger absolument les siestes ou de les allonger. De le mettre au lit plus tôt. Ce qui va amener bébé à être encore moins fatigué la nuit et du coup à se réveiller la nuit. 

Au final, cela peut aussi avoir un impact sur l'horloge circadienne (ce mécanisme qui en gros nous dit que la nuit, c'est pour dormir, le jour, les activités). 

Et maintenant, je fais quoi ?

Après cet article, je me doute que vous pouvez vous dire. Oui, c'est bien beau tout cela, mais je fais quoi ?

Les "solutions" vont dépendre de votre situation, individuellement. Il n'y a pas de baguette magique, (sinon, cela se saurait ! ) Dans cet article il s'agit de parler d'une des clés majeurs pour comprendre le sommeil du bébé, de vous donner cette information qui est méconnue.

Donc, si votre bébé faisait ses nuits et ne les fait plus. Une des première chose est de regarder votre situation dans son ensemble.

Si en lisant l'article vous vous dites: "Oui, cette question de pression au sommeil me parle", l'invitation est du coup de regarder si votre bébé, le soir, n'as pas une pression au sommeil trop basse ? Serait-ce un petit dormeur avec lequel on lutte pour qu'il s'endorme?

Quand un bébé est fatigué, sa pression au sommeil est forte. Si ses besoins physiologiques sont remplis et qu'il n'est pas "stressé",... alors, quand on le couche, il va s'endormir.

Si quand on le couche, il se réveil tout de suite, il pleure, il ne s'endort pas,... Alors c'est que: les besoins physiologiques ne sont pas remplis, son système de stress n'est pas abaissé, la pression au sommeil n'est pas assez haute...

Bref, il s'agit de faire le point sur ces éléments (et d'autres). D'adapter notre quotidien, la manière de faire pour que la pression reste haute au moment du sommeil.

Mais à nouveau, c'est a regarder son ensemble car il est important de faire le point sur le reste des facteurs (comme l'horloge circadienne).

Faisons le point

Voici certainement une des clés majeures qui permet à bon nombre de parents, en individualisant les réponses. De (re)trouver leur équilibre. 

Cela t'intéresse ? Prends rendez-vous ou inscris-toi à ma newsletter. Je prépare un atelier en ligne pour te permettre de tout comprendre sur le sommeil de ton bébé, de ton enfant ! 

Livres dont je parle dans cet article

Publiez votre commentaire


Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.

Flux RSS de commentaires de cette page | Flux RSS de tous les commentaires