L’enfant perfectionniste

enfant perfectionniste

Dans un article précédent, je vous parlais de notre perfectionnisme à nous adulte, parent. Et comme je vous le disait, il m'arrive de recevoir des parents inquiet pour leur enfant ou bien, à l'inverse, venant pour une toute autre raison, le perfectionnisme est évoqué. 

Comment savoir si mon enfant est perfectionniste?

Dans le livre de Fanget, celui-ci évoque des comportements qui peuvent nous mettre la puce à l'oreille.

  1. Le syndrome du dimanche soir : les dimanches soir, il a mal au ventre/ à la tête, ne se sent pas bien. 
  2. Tout doit être fait parfaitement et soigneusement (évidemment, il peut y avoir d'autres causes).
  3. Il vous dit souvent, ou paraît souvent débordé. 
  4. Il a besoin de repères et à du mal avec la nouveauté. (là aussi, il peut y avoir d'autres causes)
  5. Il a peur de commettre des erreurs.

Les relations avec les autres ? 

A l’école, (bien trop) souvent, nos enfants sont valorisé et mis en avant quand ils sont perfectionnistes. Ils peuvent même être incités à développer ce mécanisme. Mais avec les autres élèves, cela peut être une tout autre histoire. Ces enfants peuvent donc être valorisés par les professeurs et être affublé de la fameuse étiquette de "l'intello". Et cela peut aller jusqu’au harcèlement.
A l’adolescence, le problème peut s’accroître car la transgression des règles est alors valorisée. Or, c’est justement quelque chose qui peut être très compliqué pour le perfectionniste. Cela peut donc mener à de l’isolement et au développement de trouble. Et si cet enfant remarque qu'il travaille plus qu'un autres élève pour le même résultat,... il peut s'en sentir vraiment dévalorisé et se sentir nul, bête,...

enfant intello

Un fameux cliché... Et je ne comprends toujours pas pourquoi c'est une "insulte"...

Jusqu'où cela peut-il aller?

Si votre enfant perfectionniste se trouve dans la spirale de l'isolement, cela n'est pas à prendre à la légère et est à surveiller. Voici donc certaines des manifestations que vous pouvez repérer pour une éventuelle prise en charge:

  • Des symptômes liés au stress: trouble du sommeil, troubles alimentaires, maux de ventre, angoisse intense, refus ou peur d'aller à l'école, phobie scolaire.
  • Refus d'être confronté à l'erreur et de ce fait arrêt de travail ou travail énorme massif, refus de rendre des devoirs, absence sur des contrôles notés.
  • Refus de revoir des anciens amis perfectionniste par peur de ne plus être à la hauteur de leur compétition ou un rejet souvent ancien des personnes qui ne partagent pas les mêmes valeurs
  • Auto-dévalorisation permanente 
  • Tentative pour reprendre du contrôle: rituels en augmentation, anorexie, inscription dans une école plus difficile inscription à des cours par correspondance, fuite dans le virtuel (jeux vidéo et autres) là où personne ne peut les juger.
  • Pertes de contrôle: boulimie, scarification, colère parfois violente en milieu familial, inscription à un centre d'enseignement à distance, mais les devoirs ne sont pas envoyé par crainte de la mauvaise note tentative de suicide
  • Dépression la repérer permet de l'en protéger

Que se passe-t-il dans la tête des enfants perfectionnistes ? 

Que se dit à lui même l'enfant perfectionniste? Voici quelques exemples:

  • "Je dois tout faire parfaitement si je veux réussir et avoir une vie agréable plus tard."
  • "Je dois tout faire parfaitement si je veux réussir et devenir président au ministre ou chef d'entreprise." Les enfants perfectionnistes auront souvent tendance à envisager des métiers très valorisés socialement et financièrement.
  • "Je dois travailler parfaitement à l'école si je veux être quelqu'un de valable."
  • "Je dois travailler parfaitement à l'école car il faut être le meilleur si on veut réussir plus tard."
  • "Si je ne sais pas faire parfaitement réaliser une tâche ou une activité mieux vaut éviter de la faire."
  • "Si je ne sais pas faire parfaitement une tâche cela veut dire que je suis moins intelligent que les autres."
  • "Si mon look n'est pas parfait, ils se moquerons et je ne supporte pas que les autres puissent croire que je suis moins bien que les autres."
  • "Je ne supporte pas de rougir, bégayer, avoir un quelconque signe pouvant être interprété comme de la faiblesse car ils vont croire que je suis moins fort/bien que eux."
  • "Je dois être sûr de bien faire sinon il vaut mieux que je ne fasse pas."
  • "Je ne dois jamais faire d'erreur."

Prenez le temps de parler avec votre enfant pour savoir ce qu'il en est. Vous pouvez ainsi l'accompagner à relativiser ce genre de pensées et c'est obligation de perfection. Et en même temps, ne vous mettez pas trop de pression et n'hésitez pas à faire appel à un professionnel. 

Aidez votre enfant perfectionniste

La première chose à ne pas hésiter à faire, c'est de parler de vous. Souvent (pas toujours) le perfectionnisme à un ancrage familial... N'hésitez pas à parler des difficultés que cela entraîne pour vous, pour vos proches,... de ce que vous mettez en oeuvre pour que votre perfectionnisme ne soit pas envahissant. Pour aller plus avant je vous invite à (re)lire mon article sur le sujet.

La deuxième, c'est de l'écouter. Ecouter son besoin de faire parfaitement. "J'entends que pour toi, c'est très important que les choses soit faites ainsi". 

  • Evitez de lui donner des leçons, de lui dire que ça ne vas pas, que "c'est mal", "ça lui fait du tort" et de le juger. 
  • Dites lui que le plus important, ce sont les moyens mis en oeuvre et non de résultat (j’ai bien envie d’étendre cette suggestion a tout enfant !). Amener le à voir les stratégies qui ont marchés. Que ce soit pour exercice réussi ou pas complètement. Valorisez les petites étapes, les progrès même (surtout) s'ils sont petits. 
  • Aidez le à se fixer des objectifs accessibles : classer ses objectifs pour définir les plus importants pour lesquels il pourra rester perfectionniste… et les autres.
  • Travaillez pour le plaisir et non la réussite. En plus, on apprend mieux et plus vite de cette manière. Plutôt que de lui dire: "Alors, tu as gagné le match?" Dites plutôt: "Tu t'es bien amusé?"
  • Apprendre pour le plaisir, par passion, intérêt. A nouveau, c'est également comme cela que l'on est plus efficace.
  • Favoriser les activités extrascolaires, mais attention à ce que ce ne soit pas pour la performance mais pour le plaisir.
  • Aidez le à socialiser en étant vigilant. Le perfectionniste à tendance à s’entourer d’autres personnes comme lui… et cela peut accroître le phénomène.
  • Aidez-le à prendre des décisions
    • On ne peut pas tout avoir : Choisir c'est renoncer! 
    • On ne peut pas tout contrôler : il y a des imprévus, des hasards, des injustices.
    • Malgré tous nos efforts, on ne réussit pas toujours... et c'est ok! Vous pouvez aussi valoriser cette étape. "Ok, tu n'as pas réussi cette fois-ci. Et qu'est ce que tu as appris?"
    • Valoriser son potentiel quand il a l'impression de perdre le contrôle:  il peut faire face, il peut compter sur son potentiel !
    • Aidez le à être créatif et imaginatif. En effet, le perfectionniste peut s'enfermer dans des modèles à suivre et ne pas savoir comment en sortir. Vous pouvez l'accompagner à trouver d'autres solutions...
    • Surtout pour les ados : apprendre à accepter les critiques sans se sentir rejeté et dévalorisé. Il y a une différence entre une critique du comportement et de la personne. Ces intéressant de l’accompagner par des outils d’affirmation de soi (en la matière, je vous recommande chaleureusement le jeu takattack qui permet de manière ludique de travailler cela)
  •  Aidez le à se forger sa propre personnalité: nous sommes tous différents. Acceptons que notre enfant ne soit pas comme nous... ou bien qu'il nous ressemble "de trop"! Il n'y a pas de modèle à suivre mais notre modèle à construire.

  • Apprenez lui à se détendre sans culpabiliser: Et pourquoi pas avec des activités avec vous, ensemble? Juste pour le plaisir de passer du bon temps ensemble.
  • Invitez le à s'observer lui même plutôt que de se comparer. 

Et le plus important de tous:

Aimez le sans condition

aimer sans condition

D'autres dans la vie lui demandent et lui demanderont des résultats: prof, employeurs, clients,... Vous pouvez vous permettre de tout simplement l'aimer. 

Pour aller plus loin, je vous recommande aussi très chaleureusement le cahier Filliozat sur la confiance en soi. Qui est une mine d'outils adaptés à ce type d'enfant (mais pas que!).

Cet article fait partie de ma série sur les livres de mon défi "je vide ma PAL".mon article de blog sur le sujet, ma vidéo. Vous avez envie que je traite un sujet en particulier? Dites le moi en commentaire! 

N'hésitez pas à partager cet article si vous l'avez apprécié.

Newsletter

Inscrivez vous à ma newsletter pour rester au courant de mes activités. Promis, je n'en envoie pas trop souvent!

Publiez votre commentaire

Commentaires

  • Maman Chamboule Tout 08/11/2019 16:57 (Il y a 5 jours)

    Ton billet me parle vraiment ! Notre grande Ju est comme ça et ça lui gache souvent la vie… Petite elle a beaucoup souffert de toujours finir son travail en dernière à l’école.
    On essaie de l’accompagner, de lui rappeler que le but premier de l’école et des activités c’est de s’amuser et d’apprendre, que les erreurs sont un apprentissage en soi…
    Merci pour tes conseils !

    • Maëliss Doula 08/11/2019 21:44 (Il y a 5 jours)

      Merci beaucoup pour ton retour! Je suis vraiment ravie que ce que j'ai écris te parle.

      Tu trouveras sans doute d'autres pistes dans l'autres article que j'ai écrit, sur le perfectionnisme chez les adultes. https://www.maeliss.com/blog/toujours-mieux-comment-sortir-du-perfectionnisme/

      <3

  • Charlotte - Enfance Joyeuse 06/11/2019 09:58 (Il y a 7 jours)

    C'est, encore, un super article qui nous alerte. Je n'avais jamais poussé ma réflexion à ce sujet et je te remercie de me pousser à me questionner. On a souvent tendance à se dire qu'être perfectionniste c'est "pas bien grave" mais tu montres bien que pour un enfant, ca peut etre très lourd à porter. Merci pour ça.

    • Maëliss Doula 06/11/2019 10:23 (Il y a 7 jours)

      Merci pour ton commentaire.

      Etre perfectionniste n'est pas forcément un problème. Tout va être dans la "nuance" et à ne pas aller dans les excès. Etre perfectionniste, ça peut même être un super à tout. Nous pouvons accompagner (ou avec un coach parental) notre enfant pour qu'il apprivoise ce côté là. Pour rester dans les "bons" côtés du perfectionnisme. :)

Flux RSS de commentaires de cette page | Flux RSS de tous les commentaires

Inscrivez-vous à la newsletter