Les 5 transformations des adolescents

tranformations adolescents

L'adolescence est une période qui peut être redoutée par bon nombre de parents. En tant que parents, on peut déjà ressentir cette appréhension assez vite. Déjà les première fois où notre enfant "s'oppose", on peut se dire: "Ben, qu'est-ce que ce sera quand il sera ado!?!?"

Et justement, à quoi s'attendre lors de cette période? La période de l'adolescence est une période de grand changement, à de nombreux niveaux. Et ces changements expliquent une partie de ce que nous appelons "crise" et qui n'est qu'une transformation.

C’est une transformation physique, physiologique, psychique et sociale, voyons ça ensemble!

Les transformations physiques

Les changements durant la puberté sont nombreux, très nombreux. Et bien sûr, ils ne sont pas forcément facile à vivre, d'autant plus qu'ils ne se font pas tous en même temps. Les ados peuvent prendre 25 cm en quelques années. Le corps change rapidement et de manière décalée: pour les filles, cela commence par les jambes et la colonne, ensuite les seins, le bassin, etc. Chez les garçons, vers 12 ans, cela commence par les mains, les pieds, puis les jambes, puis le dos, le nez et les oreilles, premier pour les filles. 

Avec ces changements, le cerveau a besoin de temps pour se réhabituer à ce nouveau corps car bien entendu, le schéma corporel est complètement retourné. L'ado peut être et se sentir maladroit et pataud. Nous pouvons avoir le sentiment qu'il "le fait exprès". 

Et ces changements se font en plus à une période de la vie où on a envie de plaire et spécialement aux autres ados... et d'autant plus dans cette ère des réseaux sociaux. 

Les transformations des hormones

La puberté, qui est le "déclencheur" de l'adolescence, est initiée par un jeu de domino hormonal. Il y a alors un déferlement de testostérone, d'oestrogène et de progestérone qui stimule les testicules et les ovaires. Ils n'ont pas plus d'hormones que les adultes mais y réagissent différemment. Par exemple la THP (tétrahydroprégnanolone), une hormone qui, chez l'adulte, calme l'anxiété... l'augmente chez les ados! Voilà pourquoi les troubles anxieux et liés sont plus nombreux chez les ados. Et puis, leur corps n'a pas l'habitude de recevoir cette avalanche d'hormones. Là aussi, il faut du temps pour trouver ses marques.

Quand on entend parler hormones, on pense à la sexualité́. Mais cela joue sur bien d'autres plans. Par exemple, la testostérone inhibe les zones dédiées au langage dans le cerveau, ainsi que la reconnaissance des expressions du visage et de l’empathie. Et là aussi, cela éclaire pas mal des comportements que nous pouvons voir chez nos ados.

Les transformations cérébrales

Au niveau cérébral, c'est franchement une période de très grands chantiers. Le cerveau humain est très immature à la naissance. Il connait donc un grand développement dans l'enfance et l'adolescence est une période très intense de maturation, d'élagage,... 

Pour faire simple et vous épargner des détails (que vous pouvez trouver dans de très bons livres), voici quelques unes de ces transformations :

  • C'est un cerveau cablé pour apprendre!
  • Il est particulièrement sensible aux stimulis de la récompense, à la recherche de nouveauté et à la prise de risque. Ce qui rend nos ados particulièrement susceptible pour les questions de drogues et de comportements addictifs (jeux vidéo, alcool, drogues dures et douces). Les impacts sur le cerveau sont alors plus importants également. 
  • C'est une période d'élagage neuronal, c'est à dire que les circuits neuronaux pas/peu utilisés sont supprimés pour renforcer les autres. Ce qui permet au cerveau de gagner en efficacité. Mais bien entendu, sur le temps de cette maturation, c'est le chantier qui dit travail sur les routes dit embouteillages!
  • Les régions frontales, impliquées dans le contrôle des impulsions, la fixation de buts et autres fonctions exécutives sont les dernières à maturer... et donc ben, ce sont des compétences qui ne sont pas encore bien présentes...
  • Les adolescents peuvent facilement se tromper quand il s'agit d’interpréter les signaux émotionnels. Du coup, ils voient facilement de la colère ou de l’hostilité́ là où il n’y en pas. Vous voyez, le genre de situation ou vous le regardez amoureusement et qu'il vous répond agressivement: "Qu'est ce que t'as? T'as un problème?" Ces circuits ne seront pas matures avant l’âge adulte
  • Ce cerveau est très vulnérable au stress.

Ce cocktail peut amener un ado que vous trouvez très posé, réfléchi, mature... à faire de sacré co**** dans un contexte où, entouré de copains, fatigué, il aura tendance à prendre les récompenses immédiates et perdra de vue les potentiels dangers. Cela amène à la prise de risque. 

Les transformations psychiques

Pendant cette période, il se cherche. Il n'est plus tout à fait un enfant, mais pas encore un adulte. Et ce grand écart n'est pas toujours évident à vivre! Qui suis-je ? Est "la" grande question.

Les transformations sociales

Durant cette période, l’attachement se fait horizontalement et donc avec les pairs. D'où le fait qu'ils "traînent" en bande, en groupes. Qu'ils s'envoient des textos et autres alors qu'ils ont été ensemble toute la journée... Mais nous les parents restons les figures d'attachement de base. La difficulté est donc de toujours leur laisser la possibilité de venir auprès de nous. 

Pour conclure

C'est une phase de grandes transformations. Je vous invite à parler de la transformation de l'adolescence plutôt que de la "crise". Si ces transformations nous déstabilisent, nous rendent fou, nous font perdre pied, elles ne sont pas évidentes pour eux non plus. Mais nous pouvons faire le choix d'être là pour eux, pour les accompagner dans ses transformations, pour qu'ils acceptent ce qui se passe en eux. En faisant cela, nous gardons le lien avec eux. Restons les porte-avions pour eux, stables, présents même en période de turbulence. 

Vous avez des ados? Quel est votre plus grand défi avec lui/elle?

Partager cet article

Publiez votre commentaire


Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.

Flux RSS de commentaires de cette page | Flux RSS de tous les commentaires

Vous aimerez peut-être aussi lire...


Inscrivez vous à ma newsletter pour rester au courant de mes activités. Promis, je n'en envoie pas trop souvent!