Utiliser, choisir un tire-lait? Ce que j’aurais voulu savoir!

choisir son tire lait article

Dans un autre article, je vous parlais de mon expérience avec le tire-lait. Voici donc la suite de ce billet où je fais un tour des nooooooombreuses questions que l'on peut se poser face à cet outil... 

Tirer son lait, cela s’apprend !

Et comme tout apprentissage, ça peut prendre du temps ! Donc relax ! Quel que soit la méthode et l'appareil utilisé cela demande un « coup de main » et plus vous le pratiquez, plus vous allez vous améliorer.

Alors bon, y a toujours des personnes pour qui ce sera « évident ». Mais pas de stress si ce n’est pas le cas. Notre corps est fait pour donner du lait à…. Un bébé !!!! Et pas à une machine. Et donc, notre corps doit apprendre à déclencher le réflexe d’éjection lorsque c’est une machine contre notre sein, et pas un bébé.

Le lait tiré n’est pas le reflet du lait que prend le bébé

  1. Parce que votre tire-lait n’est pas adapté;
  2. Parce que vous êtes peut-être dans un environnement stressant. Par exemple, le local où je tirais mon lait était adjacent à un bureau de l’infirmerie. Ce qui fait que la secrétaire qui l’occupait entendait le doux vrombissement de ma machine… Je n’étais pas à l’aise;
  3. Parce que le bébé est plus efficace en général;
  4. Parce que le bébé a peut-être déjà pris la majorité du lait (si vous tirez après une tétée);
  5. Parce que, comme je le disais plus haut, un bébé et un tire-lait, ce n’est pas la même chose. On ne tire donc pas son lait pour vérifier que nous avons assez de lait. Enfin, si, vous pouvez le faire, mais ça ne sera pas représentatif !
  6. Et tant d'autres raisons possibles,…

Donc : on déstresse ! Le stress reste votre pire ennemi, car il bloque le réflexe d’éjection. Relax est le mot d’ordre et tout ce que vous arrivez à tirer est précieux. Et ce que vous faites là pour votre enfant, c’est vraiment fantastique.

Vous ne tirez rien ? Ça    ne signifie pas que vous n’avez plus de lait ! Mais si vous vous avez des inquiétudes, regardez les couches, la courbe de votre bébé,…  et n’hésitez pas à en parler avec une spécialiste, téléphoner à votre doula, La Leche League, votre sage-femme,… 

Le matos : comment choisir son tire-lait ?

Un tire-lait ou tirer manuellement ?

Certaines mamans tirent mieux de manière manuelle. Faut se « faire la main », et à l’idée. Mais les résultats sont parfois bien plus efficaces qu’avec un tire-lait.

certaines tirent mieux que d'autres

Tirer? Mais non, pas comme ça!

Voici un lien vers une vidéo qui explique bien comment faire (en Anglais, mais les images me semblent assez parlantes). 

La récup ?

Récupérer le vieux tire-lait d’une pote (ce que j’ai fait au début) ou avec un achat de seconde main est une chouette idée. A condition de vérifier différents points.

  • Le tire lait correspond bien à vos besoins (on y viendra juste en dessous);
  • Le tire-lait est adapté à vos mamelons ou la téterelle peut se changer;
  • Le matériel a été bien entretenu.  Certains modèles ont des parties qui sont difficiles ou pas possible à nettoyer. Bien souvent, ces parties sont bien souvent achetable séparément;
  • Si le tire-lait est électrique : la batterie est-elle toujours assez puissante ? De manière générale, les batteries des tire-laits électriques pour le grand public tiennent 1 an.

Comment choisir son tire-lait ?

Pour choisir son tire-lait, voici un petit tableau pour résumer ce sujet fort complexe. Chaque situation est particulière, alors évidemment ceci n'est qu'indicatif.

tableau tire laitDe la réponse à ces différentes questions dépendra le choix de l'un ou l'autre modèle de tire-lait.

Parfois on hésite entre location et achat. Si c’est juste pour une petite durée, la location peut suffire. S’il s’agit d’un usage intensif (début de lactation, reprise du travail quand bébé a moins de 6 mois,…) un achat savère souvent nécessaire.

Bref, acheter un tire-lait dès avant la naissance du bébé n’est, bien souvent, pas utile. En effet, en fonction de l’usage, que vous ne pouvez pas forcément prévoir, vous n’aurez pas les mêmes besoins. Autant attendre que vous en ayez besoin et en fonction de vos besoins, prendre le plus adapté à la situation.

Pour le reste du matériel qui peut être intéressant il y a le bustier. C’est, en gros, un kit main libre du tire-lait. Il permet de garder les mains libres quand le tire -ait, électrique of course, fonctionne. C’est pas mal, mais si comme moi, masser la poitrine durant le tirage est nécessaire… il n’est pas indispensable .

Pour conserver et transporter le lait, vous pouvez utiliser n’importe quel récipient propre que l'on peut fermer hermétiquement. Après, il y a plein de modèles différents. Vous pouvez même utiliser des bacs a glaçons pour le conserver en très petite quantité. Une fois congelé, mettez les dans un plus grand récipient, un sac de congélation. D’ailleurs, à ce propos, il y a les sacs pour le lait, mais certaines utilisent de simples sac de congélation…

Bon, j’ai le matos, je fais quoi ?

Le tire-lait ne doit jamais faire mal

Si c’est le cas, on relit le mode d’emploi, on regarde s’il est bien placé, on regarde si la téterelle est adaptée,… Une téterelle trop grosse ou trop petite peut faire mal, donner des crevasses, ou diminuer l’efficacité du tirage.

Où tirer son lait ?

Nous n’avons pas toujours le choix… mais, si possible, installer une routine. Tous les jours, à la même heure, au même endroit. A nouveau, favoriser les endroits calmes, où vous vous sentez en intimité, où vous ne vous sentez pas stressée.

En effet, le stress inhibe le réflexe d’éjection du lait. Ce n’est pas toujours facile, je sais. Pour rappel, dans bon nombre de pays tel la France ou la Belgique, il y a une obligation de vous fournir un lieu pour tirer votre lait et pouvoir le conserver. Mais je sais il y a des « subtilités » et des sociétés qui font en sorte que ce n’est malgré tout pas possible, pas facile…

Le moment où je tire mon lait

En fonction du moment où vous tirez votre lait, pas mal de choses peuvent changer. Le savoir permet de choisir ce qui nous convient le mieux, en fonction de votre objectif (préparer du stock, augmenter votre lactation,…)

  • Après une tétée, vous aurez un lait très riche. Vous en aurez moins aussi. Ben oui, bébé a pris sa part. C’est la méthode la plus courante pour augmenter la lactation. Ne vous arrêter pas de tirer si le lait ne coule pas si le message que vous voulez passer à votre corps est de fabriquer plus de lait !
  • Entre deux tétées, cela peut être plus facile, et voir du lait couler, c’est toujours sympa. Si bébé réclame plus vite que prévu, cela peut être stressant car il y aura moins de lait.  Et en même temps, le mettre au sein stimulera d'autant plus la lactation.
  • La nuit ou en soirée, les hormones sont plus importantes, donc, on peut tirer plus. C'est assez contraignant par contre.
  • Le matin, si votre bout de chou n’a pas beaucoup tété la nuit, vous pouvez de ce fait avoir beaucoup de lait.

Bref, ça varie en fonction de l’heure, de votre sensation, de bébé… Bien souvent, si vous tirez tous les jour à la même heure, au même endroit dans des conditions les plus similaires possible, ça aide.

Et la règle : plus vous tirez, mieux c’est ! Il vaut mieux faire deux pauses courtes qu’une grosse longue.

Tirer son lait avec la reprise du travail

Il est tout à fait possible de concilier travail et allaitement sans jamais tirer son lait. Néanmoins, certaines mères préfèrent que leur enfant ne reçoive que du lait maternel pendant les cinq à six premiers mois, comme le préconise l'Organisation Mondiale de la Santé. Et continue à en recevoir, couplé à des solides, même après ces premiers mois.

En plus des avantages pour la santé de l'enfant à court et à long terme, tirer son lait a d'autres bénéfices : en stimulant les seins, cela aide à maintenir la lactation ; cela prévient d'éventuels engorgements, canaux lactifères bouchés, et minimise les « fuites ».

Les femmes qui choisissent de tirer leur lait allaitent généralement plus longtemps que les autres. 

La production de lait maternelle, c’est, en gros: la loi de l’offre et de la demande. Quand on tire son lait, c’est la même chose. La première cause de diminution de la lactation est le manque de tirage. Certaines mamans qui reprennent le travail apprécieront dons de se faire un planning de quand elles mettent bébé au sein, de quand elles tirent.

Par exemple :

  • Se lever,
  • Mettre bébé au sein,
  • Tirer du lait,
  • Remettre bébé au sein en arrivant à la crèche
  • Tirer son lait en arrivant au travail,
  • Une pause dans la matinée pour tirer
  • Un tirage durant la pause déjeuner
  • Tirage en aprem
  • Dès qu’on retrouve bébé le mettre au sein autant que possible…

 Evidemment, un tel planning est contraignant. Il peut être intéressant de voir ce qui marche pour vous, comment le mettre en place… Et il vaut mieux un tirage très court, même seulement quelques minutes que pas du tout. Mais bien sûr, il y a la contrainte du matériel, du local,… à vous d’évaluer votre situation, d’envisager des solutions qui vous correspondent !

Personnellement, je ne tirais pas assez. Ma lactation a diminué en grande partie à cause de ça…

Combien de temps tirer son lait

Bon, donnons quelque repères. Ce sont justes des chiffres, tout le monde est différent, alors ne les prenez pas au pied de la lettre. Un bébé met, en moyenne, 10 à 15 minute pour « vider » un sein et il en sera de même avec un tire-lait. Donc, avec un tire-lait permettant de tirer le lait des deux côtés en même temps, la durée sera nettement raccourcie. Cependant, nous ne sommes pas toute faites pareil. Moi, en 10-15 minutes, je n’avais presque rien, et pourtant, mes enfant en moins de 10 minutes faisaient clairement le job.

Ces trucs qui aident

Pour tirer son lait, plein de chose peuvent aider. Au début, il faut amorcer le réflexe d’éjection. Donc, commencer par des mouvements rapides puis quand le réflexe est là, faites des mouvements plus lents… comme bébé le ferait!

Si vous avez un local, amenez ce qui peut vous aider. Une couverture si vous avez besoin de chaleur, des photos de votre bébé, un pyjama qui sent son odeur,… Tout ce qui peut vous aider en la matière.

Et surtout, lâchez prise. Moi, ce type de truc ne marchait pas trop. Ce qui marchait, c’était de téléphoner à mon mari et de parler de tout autre chose… Et quand vraiment j’arrivais à déconnecter, le lait venait ! Donc, pourquoi pas un enregistrement d’une méditation.

Pour avoir ce réflexe d’éjection, il faut notamment de l’ocytocine. Qu’est-ce qui vous aide facilement à en avoir ? Vous êtes tactile ? Un doudou vous rappelant votre enfant ? Olfactive, son pyjama qui sent bon, auditive, des sons qui vous rappellent votre enfant,… Bref, écoutez vous et voyez ce qui marche pour vous.

Au secours, je ne tire presque rien !

C’est une crainte très régulière. On tire péniblement 25 ml et nous avons peur. On nous dit que à la crèche, un bébé boit 500ml !

Alors, on souffle…

  • Déjà la quantité de lait qu’on tire ne représente pas ce que prend le bébé.
  • Vous venez de reprendre le travail et avant tout roulait? De manière générale, le lait ne se tari pas d'un coup!  
  • Quand avez vous tiré ? Juste après une tétée ? Normal qu’il n’y ait pas trop de lait.
  • Quel âge à l’enfant ? Est-il déjà diversifié ? Si c’est le cas, il n’a pas forcément besoin de boire du lait quand il est séparé de vous.
  • Vérifiez la taille des téterelles. Est-ce que la téterelle est adaptée à votre morphologie ? Pour le savoir, voici un lien qui vous permet de savoir si votre téterelle est adaptée .
    Certaines marques, comme medela, font différentes tailles de téterelles, ce qui est pour moi un réel plus par rapport à d’autres. On peut alors choisir ce qui est adapté à nous.
  • Vérifier le tire lait, son montage, sa notice.

Discuter avec les personnes qui gardent votre enfant

Beaucoup de mamans vont penser qu’elles n’ont pas assez de lait car leur « nounou » leur dit que leur bébé boit plus que ce qu’elle amènent. Personnellement, c’est une des premières choses qui m’a fait douter. En apportant mon lait, une puéricultrice m’a demandé d’amener un pot de lait artificiel « pour quand je n’en aurai plus assez ».

Cependant, si la quantité que vous apportez reste la même, le problème pourrait être la manière dont bébé est nourri !

Est-ce que le biberon est la première chose proposée quand bébé s’agite ? Bon nombre de bébé vont accepter un biberon de lait quand il lui est proposé. Est-ce que d’autres choses sont proposée avant ? Comme un câlin ? Quels sont les autres manières de s’occuper, de calmer bébé ?

Dans l’allaitement artificiel, le bébé boit de plus en plus de lait, ce n’est pas forcément le cas avec le lait maternel. Les besoins de bébé changent et le lait aussi. Parfois, on change de tétine pour une avec un débit plus rapide, voir on agrandit l’orifice. Ce qui là aussi fait couler le lait plus vite. Mais votre sein, lui il ne suit pas ce processus. Et le bébé, bien souvent, ne dit pas non à tout ce lait supplémentaire.

Est ce que l’on arrête de donner le biberon quand le bébé semble s’arrêter, ou bien on le stimule pour ne pas gâcher ?

Des trucs et astuces pour tirer son lait

Petit récapitulatif :

  • Humecter légèrement son sein ou la téterelle, la succion sera plus efficace car cela améliore l'adhérence, et permet de mieux faire le vide.
  • Commencez doucement à tirer, en augmentant la force de succion ensuite si nécessaire. Bref, comme un bébé le ferait. 
  • N’hésitez pas à revérifier comment est monté votre tire lait, les téterelles, la batterie
  • Vous pouvez passer à un double pompage électrique, le double pompage est plus efficace en temps mais aussi en quantité.
  • Masser les seins pour plus de lait:
    Voici comment vous pouvez faire : Après quelques minute de pompage, massez votre poitrine et si vous sentez des zones dures, massez les. Commencez par les zones les plus à l’extérieur de votre sein.   Ça demande un peu de trouver ses marques, d’essayer, de chercher comment bien mettre les mains… Personnellement, cela m'a beaucoup aidé!

Et si vraiment je n'ai plus de lait?

Puis, il peut vraiment y avoir une baisse. A ce moment, là, faites le point avec quelqu'un de formé!  N’hésitez pas à téléphoner à une professionnelle, à la Leche League et pourquoi pas vous poser déjà les questions  suivantes:

  • Etes-vous enceinte ? Une grossesse peut faire diminuer la lactation, le corps se concentre sur le nouveau bébé et va préparer le colostrum.
  • Avez-vous mangez beaucoup de menthe, de sauge, ou une autre plante qui diminue la lactation ?
  • Avez-vous pris des médicaments, commencer une contraception hormonale  (même microdosée)?
  • Est-ce que bébé a commencé à faire vos nuits ?

N'attendez pas pour réagir: une baisse de production prise en charge rapide permet de trouver et solutionner plus facilement le problème.

Besoin d’avoir plus de lait ?

Voici un « protocole » qui marche assez bien : "Tirage Extrême" (ce nom est quand même terrible !) cette technique est à faire pendant un jour de temps en temps.

  • Vous pouvez placer votre tire-lait dans un endroit où vous passez le plus souvent (salon, salle à manger, cuisine, hall,…).
  • Tirer le lait toutes les 45 – 60 minutes dans la journée pour environ 10 minutes ou plusieurs Réflexes d'éjections du Lait.
  • La nuit, tirer au moins une fois, après la tétée du bébé.

On peut s’attendre à une augmentation dans la production du lait dans les 48 – 72 heures.

Une autre techniques  : 

  • Prenez une heure, trois jours ou trois nuits d’affilée.
  • Tirez le lait 10 minutes, puis faites une pause de 10 minutes.  Tirez de nouveau 10 minutes, puis pause 10 minutes.  Tirez une dernière fois 10 minutes.
  • On a donc environ 30 minutes de tirage, sur une période de 50 minutes.

Pour conclure...

Pour cet article, je me suis basée sur mes connaissances, mes expériences personnelles, les échanges que j’ai eu à l’époque avec les animatrices de LLL, des articles sur la mine d’or qu’est le site de LLL France et sur le très bon ouvrage « Plus de lait » de Diana West et Lisa Marasco.

J’espère qu’il vous aura été utile ! N’hésitez pas à le partager et à le commenter !

Pour allez plus loin :

https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-hui-extraits/1174-63-les-tire-lait

https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-hui-extraits/1160-72-reprise-travail

N'hésitez pas à partager cet article si vous l'avez apprécié.

Newsletter

Inscrivez vous à ma newsletter pour rester au courant de mes activités. Promis, je n'en envoie pas trop souvent!

Publiez votre commentaire

Commentaires

  • Charlotte - Enfance Joyeuse 23/08/2019 10:50 (Il y a 3 mois)

    Merci pour cet article hyper complet ! Je pense qu'il y a un manque cruel d'informations au sujet de l'allaitement et ton article répond à une partie des questions.. Et rassure !

    • Maëliss Doula 01/11/2019 23:36 (Il y a 11 jours)

      N'hésites pas a me dire quels sont les questions qu'il te restes ????

Flux RSS de commentaires de cette page | Flux RSS de tous les commentaires

Inscrivez-vous à la newsletter