Comment dépasser la peur de l'accouchement?

peur accouchement
Cet article participe au carnaval d’article “ Mes 3 astuces pour surmonter la peur de l’accouchement ” organisé par Laetitia du blog Ma Grossesse Ma Naissance. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci « Les bébés allaités sont fusionnels avec leur mère ».

De nombreuses mamans que j'ai accompagnées m'ont partagé leur peur de donner naissance. C'est à dire avoir peur de la péridurale, d'être déclenchée, de complications, de violences obstétricales,... Parler de la peur de donner naissance fait donc bien souvent partie intégrante de mes accompagnements en tant que doula. Parfois même de celui de coach parental. Car en effet, nous sommes régulièrement amenés à explorer comment se sont passées les naissances des enfants. Je suis donc ravie d'explorer ce thème avec vous. 

Se poser et accueillir

Parler de la peur, cela implique de se demander ce que c'est finalement. La peur est une émotion. Une émotion est une réaction physiologique spécifique d'adaptation. Cela signifie que la peur est naturelle. Ses déclencheurs sont l'inconnu et le danger.

De ce fait, si la naissance est vue comme un danger ou de l'inconnu, le fait de ressentir de la peur est naturel. 

Est-ce que vous avez déjà donné naissance? Est-ce que vous avez déjà été confrontée à la naissance? Si tel n'est pas le cas, il est normal de ressentir de la peur, de l'appréhension (car oui, il y a aussi une question d'intensité de l'émotion, j'en parle plus loin).  Sans oublier que vous pouvez ne pas ressentir de la peur mais plutôt une petite appréhension, voire de l'excitation à l'idée de découvrir ce que c'est!

De même, si vous avez une vision de la naissance comme étant un danger, la peur est également une émotion naturelle.

Nous sommes dans une société qui ne voit pas la naissance de manière très positive. Les médias en parlent souvent de manière anxiogène, de même que dans les films, les séries. Et puis bon nombre de personnes que j'accompagne me font part de personnes dans leur entourage qui ont eu des vécus négatifs, voire traumatiques. 

Un de vos proches a donné naissance et a un vécu négatif de sa naissance ou vous en a fait un récit qui vous fait assimiler la naissance à quelque chose de dangereux. 

Si vous êtes dans ces cas-là, il est naturel d'avoir peur. 

Alors, bien sûr, si ressentir de la peur peut être naturel, l'intensité de cette peur nous donne des informations. Car si cette peur est "excessive", alors c'est peut-être ce que l'on appelle une "émotion" parasite. Et là, n'hésitez pas à vous faire accompagner spécifiquement pour cela. 

Contrairement à ce que l'on pense bien souvent, la peur est une émotion qui donne de l'énergie. Si vous vous mettez dans une émotion de peur, vous allez avoir de l'énergie dans les bras, dans les jambes. Et c'est bien naturel car la peur est là pour nous permettre de réagir face à un danger, de savoir agir quand nous sommes face à quelque chose de nouveau. Et pour ça, nous avons donc besoin de cette énergie. 

La peur de donner naissance est donc une émotion naturelle nous donnant de l'énergie pour nous préparer. Comment mobiliser votre énergie et reprendre votre puissance là-dedans? Les deux points essentiels pour moi: s'informer, s'entourer et se préparer.

S'informer

Je vous invite à prendre une feuille de papier et de noter tout ce qui vous fait peur dans cette naissance. Et ensuite de faire le "top 3" de ce qui vous fait le plus peur là-dedans.

Ensuite, de vous informer. Informez-vous sur la naissance de manière générale, son processus, comment cela se passe, qui sera là, les procédures,... Et plus spécifiquement sur les éléments qui vous font le plus peur. Si c'est l'épisiotomie, si c'est la césarienne, le fait que quelque chose d'aussi gros passe par votre vagin,... Toutes vos peurs sont légitimes. Vous pouvez chercher de l'information dans des livres.  Je vous en conseille quelques uns dans cet article.  Mais aussi auprès d'associations comme la plateforme pour une naissance respectée, Césarine, ...

Mais surtout parlez-en aux personnes avec qui vous aimez échanger mais surtout à l'équipe qui est autour de vous pour vous accompagner dans cette aventure. En tant que doula, je peux vous donner de l'information, des éléments de réponses. Mais surtout, n'hésitez pas à poser vos questions, surtout d'ordre médical (mais pas que!) à l'équipe médicale qui vous entoure.

Bien choisir son gynécologue, sa sage-femme 

Je pense que c'est "LA" clé pour touuuuuute cette période et bien au-delà. Pouvoir parler, être entendue, écouter sur tous les sujets concernant votre grossesse par votre sage-femme, votre gynéco, c'est essentiel! 

Vous sentez-vous entendue, écoutée? Vous sentez-vous bien avec cette équipe? Quand vous avez des questions, des inquiétudes, vous accompagnent-ils dans ces étapes? Si oui: super! Sinon, posez-vous des questions. Qu'est-ce qui coince? Avez-vous simplement du mal à leur parler? Pourquoi? Est-ce cette équipe, ce professionnel qui ne vous convient pas? Il est toujours possible de changer de professionnels pour vous sentir entendue et bien. Car oui, il y a des équipes, des gynécologues, des sages-femmes à l'écoute.

Et puis, bien entendu, les doulas sont là aussi pour vous accompagner sur ce cheminement, dans vos choix, votre chemin, pour vous donner de l'information. 

Se préparer

Bien entendu, pour moi tout ce qui est au-dessus, c'est déjà de la préparation. Mais par préparation, je pense aussi aux méthodes. Par exemple, les parents que j'accompagne, je les prépare en tant que doula. Et bien entendu, nous parlons de tous les éléments abordés plus haut.

Dans la préparation Bonapace, à laquelle je suis formée, tous ces ingrédients sont présents. Mais bien entendu, il existe d'autres préparations et je vous invite à trouver celle qui vous correspond le mieux. Ces préparations, en vous donnant des outils concrets, en vous outillant, en vous accompagnant, feront partie d'un ensemble qui vous permettront d'envisager la naissance sans être focalisé sur la peur ou en la dépassant. 

Cela peut passer notamment par la connaissance et la compréhension de ce qu'est une naissance physiologique, de ce qui la favorise ou entrave son processus. De comprendre ce qu'est la "douleur" des contractions (je préfère dire l'intensité des vagues). De prendre soin de soi, de son corps, de son couple durant la grossesse. 

Bref, il n'y a pas de recette magique selon moi mais un cheminement. Et c'est là tout l'intérêt d'un accompagnement sur mesure. Un accompagnement qui s'adaptera à vos besoins, vos envies, vos peurs, vos joies.  

Publiez votre commentaire


Commentaires

  • Charlotte - Enfance Joyeuse 03/06/2020 09:26 (Il y a 4 mois)

    Un magnifique article qui donne des pistes concrètes et importantes. ! Merci de les partager avec nous !

  • Laetitia 01/06/2020 21:31 (Il y a 4 mois)

    Merci pour tous ces bons conseils ! rien de tel que de noter, déposer sur un papier ce qui coince pour ensuite y voir plus clair et si c'est possible de trouver des ressources pour combler ces peurs ;-)

    • Maëliss Layeux 01/06/2020 21:47 (Il y a 4 mois)

      Et oui, et avec un doula en or comme nous, c'est encore mieux. :D Mouhaha!

Flux RSS de commentaires de cette page | Flux RSS de tous les commentaires

Vous aimerez peut-être aussi lire...


Inscrivez vous à ma newsletter pour rester au courant de mes activités. Promis, je n'en envoie pas trop souvent!