Les raisons pour ne pas allez chez une doula

stop 5

Quel titre provocateur, n’es-ce pas... Racoleur ? Peut être. Mais il me tient à cœur ! Pourquoi ?

Très récemment mon accompagnement a été "impliqué" dans un débat concernant, notamment (mais ce n’étais pas le sujet centrale), l’accompagnement par les doulas. Cela m’a interpelée (évidemment) et les arguments que j’ai lus sont des arguments déjà lus et entendus à d’autres endroits. J’avais envie d’y répondre mais le format « facebook » n’est pas le meilleure selon moi. Je vais donc m’atteler à le faire ici.

Alors attention, je le rappellerai à d’autres moment mais je tiens à cet avertissement qui doit être dans votre esprit tout au long de lecture de ce post et dès que vous avez le mot doula en tête : Mon accompagnement est strictement non médical et ne remplace en aucun cas le suivi des professionnels de la santé choisi par les (futurs) parents. Une doula travail en collaboration avec ceux-ci.

Venons en à ces fameux arguments:

J’ai pas besoin, pas envie

Ah ? Bon… Eh bien c’est super! Ne prenez pas de doula! Ce n’est sans doute pas votre chemin.

Mais… avant de refermer cette page, ce site… regardez ceci et les raisons ci dessous. Peut-être changerez-vous d’avis ? :)

Une doula c’est cher, c’est un luxe que je ne sais/veux pas me permettre. 

Appelons un chat un chat

Oui, c’est un coût. Vous pouvez allez voir mes tarifs pour vous faire une idée. Mais bon, tout travail mérite salaire ?

Il faut savoir que le métier de doula implique des formations, des lectures en continu. Bien souvent des déplacements, une disponibilité par mail, téléphone (conditions variant en fonction de la doula) et les rendez-vous en tant que tel durent bien souvent plus d’une heure (1h30 pour ma part).

Il faut également faire sa pub (site internet, flyers, déplacement auprès de partenaires,…), payer son assurance, les frais de déplacement (en ce compris les horodateurs bruxellois *gloups*) Bref, comme tout indépendant, il faut rentrer dans ses frais et en vivre !

money 2

eh oui, l'argent, le nerf de la guerre!

Mais il y a tout de même des impacts positifs financièrement à prendre une doula

Des études font état d’un réel avantage à faire appel à une doula (un meilleur vécu de la grossesse et de l'accouchement, moins de césariennes, plus d’allaitements et plus long, moins de dépressions du post-partum…). Qui dit moins d’interventions médicales, dit frais médicaux moindres… Les dépressions du post-partum, les accouchement traumatiques (ou pas) mal « digéré » vont avoir un impact sur la santé… avec leurs lots de frais.

De plus, pour ma part, j’offre un service de conseil en matière de matériel de puériculture afin de vous éviter des achats inutiles, vous informer sur des bons plans,… Ce qui peut également entraîner de belles économies.

peluche 2

On reçoit bon nombre de choses pas très utiles à la naissance de notre enfant. Pourquoi ne pas réfléchir avec quelqu'un à notre liste?

J’ajouterai également que chaque doula a des outils bien à elle… ce qui peut vous éviter de devoir multiplier les intervenants. Par exemple Julie Van Lierde est également monitrice de portage, Isabelle Gilson de la kinésiologie et de la danse,... et moi, j'y ajoute ma formation de coach parental d’Isabelle Filliozat, ma geekitude, le coaching animalier, et bientôt les massages !

Pour conclure sur cette question, si jamais le coût est réellement trop élevé… Il y a des doulas en stage ! Comme moi pour le moment. Mes services sont gratuits ! (update: c'est fini, je suis une doula en exercice! Youhou!!!) Et si vous en cherchez une plus près de chez vous.

Et bon « gratuit c’est pas cher ! » ;)

Ensuite, c’est une question de priorité.

La périnatalité est une période essentielle de la vie de toutes familles et qui aura des répercussions sur tout le reste de ces vies… C'est peut être intéressant de réfléchir à l'investissement! ;)

La douleur

J’ai lu récemment : un accouchement tu douilles d’office, je ne vois pas en quoi une doula peut te soulager !

C'est vrai, à la fin de notre formation, nous ne recevons pas de baguette magique pour faire disparaitre la douleur...

Cependant, la doula a des outils (a discuter avec sa doula). Elle peut connaître des massages, des points de pressions, des positions (en ce compris l’usage du ballon, de la suspension, du bain, des huiles essentiel,…) bref pas mal de choses qu’elle peut mettre en oeuvre pour aider à soulager la maman… ou montrer à la maman et son conjoint pour qu’eux même le fasse si tel est leur souhait.

De plus, la doula accompagne afin que la douleur ne soit plus vue comme des contractions qui font *$l°/?& de mal mais des vagues dans lesquels il faut plonger. Et je vous assure qu’entre une contractions sur laquelle on se crispe et une autre ou on reste dans une certaines détente… et ou on est accompagné pour y rester; eh bien il n’y as pas de comparaison possible !

Alors, je vous vois venir: mais moi je veux une peri (ou autre analgésie) et là, je vous invite à lire le point sur la médicalisation. :)

Et bien sur : la doula, elle ne s’occupe pas uniquement des accouchements !

Et sinon, avez vous entendu parler de la naissance orgasmique?

Oui, enfin, peut être dans le cadre du suivi par un gyneco. Mais moi j’ai une super sage femme !

Et oui, une doula offre un accompagnement non médical et ne remplace en aucun cas le suivi des professionnels de la santé choisi par les (futur) parents. Elle travail en collaboration avec eux !

Alors, bon, attention, si vous n’en éprouvez pas le besoin, évidemment, ne prenez pas de doula !

Et effectivement, les sage-femmes, en plus de leur formation médicale, connaissent énormément de choses permettant d’accompagner les femmes.

Cependant, si vous avez une sage-femme, ce n’est pas pour autant inintéressant d'avoir une doula.

Tout d’abord, quel suivi offre votre sage femme : suivi avant, pendant, après la grossesse et l’accouchement? Tout ou en partie ? En fonction c’est peut être un apport intéressant d’avoir quelqu’un qui fait un suivi global, qui sera aussi présent à l’accouchement (si tel est votre désir/besoin).

Mais pour avoir déjà travaillé en partenariat avec une sage-femme, il peut être intéressant, quand celle-ci a besoin de se centrer sur un aspect médicale, de garder quelqu’un ou d’avoir quelqu’un en plus pour « le reste » mais qui peut grandement aider au bon déroulement de la naissance (je ne sais pas si je suis claire...). Et puis la doula peut connaître des choses que la sage femme ne connaît pas (je ne parle pas du médicale, évidement), avoir des contacts que la sage femme n’a pas (ben oui, c’est un domaine ultra large !). Cette réflexion est à double sens…

Je vais prendre un exemple personnel. Lors de mon deuxième accouchement, lorsque les contractions étaient réellement très intense, mon mari devait s'occuper des préparatifs (mettre des alèses, allumer des bougies,...) j'aurais bien aimé avoir une doula à nos coté pour s'occuper de ces "détails" et que mon mari reste centré sur moi. 

bougies petite

Eh oui, des bougies ou mon mari: j'aurai voulu ne pas choisir! ;)

Et pour finir, quand il y a des éléments médicaux (comme quand on apprenr une malformation, un décès,...) ou non médicaux il est très utile d'avoir un espace ou pouvoir sortir la pression, l’angoisse, l’inquiétude, la joie, la peur, la colère,… ailleurs que dans un cadre médicale.

Finalement, cette réflexion: mais que fait une doula que ne fais pas la sage-femme j'ai envie de dire: c'est un peu comme les préparations à la naissance. Si vous en voulez une que votre sage femme ne fait pas... et bien allez y. Si vous êtes content avec le suivi qu'elle vous offre: super!

La médicalisation

Oui mais, je veux/dois avoir un accouchement médicalisé. Une doula, c’est juste pour les accouchements physiologiques !

Non, non, non et non ! Que ce soit parce que vous envisagiez la péridurale, qu’une césarienne soit nécéssaire, souhaitée,… une doula peut vous accompagner (ou pas, encore une fois).

Et oui, une doula accompagne... elle ne guide pas ! C’est vous qui êtes enceinte, allez donner naissance à un enfant.

Que peut elle faire alors ? Déjà explorer avec vous cette question de la médicalisation : comment vous le vivez et vous aider à mieux le vivre/l’envisager. Vous donner des informations complémentaires si nécessaire.

Et puis face à la médicalisation (qui implique des risques particuliers) peut naitre de la peur, de l’angoisse… des émotions bien légitimes ! La doula peut vous aider à traverser cela; vous, votre conjoint, votre famille.

Et puis, même si on envisage un accouchement « physiologique »… rien ne peut garantir qu’une médicalisation ne sera pas nécessaire !

medecin3

Ben oui, parfois il faut tout de même passer par là! Et tant mieux que nous puissions le faire!

Et pour terminer : la doula ne fait pas QUE accompagner les accouchements qu’ils soient médicalisés ou non ! ;)

J’accouche à l’hôpital/à domicile/maison de naissance/…

L’hôpital

Alors, en fonction des hôpitaux, des journées, des gardes,… les sage-femmes peuvent avoir à leur « charge » 5 à 7 accouchements simultanément (je tire cette info de conversations avec des sage-femmes) à ce moment là, elles ne peuvent assurer le même suivi que si elles se consacrent entièrement à la personne en train d’accoucher (ben oui, même Wonder sage-femme ne sait pas se dédoubler...). Il peut être confortable d’avoir une doula pour aider à accompagner (à nouveau, dans la limite de ce qui n'est pas médicale).

Et pour toutes les autres raisons: équipe médicale disponible à souhait, accouchement dans un autre cadre que la clinique… voir la réponse sur les doulas et les sage femme…

Et aussi :une doula, cela n’accompagne pas QUE les accouchements ! :p

Je (ne) compte (pas) allaiter

Super ! c’est voter choix, votre corps, votre liberté. Une doula peut vous accompagner et vous informer dans ce choix : cela implique quoi le lait artificiel/maternel ? Et les intolérances ? Comment choisir le bon lait pour mon bébé ? J'ai peur d'avoir mal. Dans ma famille on ne sait pas allaiter. Je suis dans l’inconfort vis a vis du regard des gens…

Eh oui, encore une fois : la doula vous accompagne sur votre chemin, dans vos choix.

biberon petite 2

Biberon ou pas biberon, tel est votre question?

Mon mari/mère/sœur/amies/… me suffisent

Super !

La différence, c’est que la doula s’informe en continu sur le sujet. Elle regarde, cherche, vous informe, accompagne concernant les choix qui vous correspondent.

De plus elle a effectué et effectue encore un travail sur elle même afin de bien dissocier son vécu à elle… et les accompagnement.

Mais bon, peut être que votre mari/sœur/maman/… est une doula même sans en faire son métier. ;)

carte petite

Une doula vous accompagne sur votre chemin. Mais quel est votre chemin?

Je connais tout, j’ai tout lu, j’ai tout vu

Super ! Vous pouvez vous reporter au premier point.

Mais ne perdez pas de vue que c’est un domaine très vaste… et qu’il y a une grande différence entre savoir et devoir mettre en œuvre. Et surtout, même quand on sait énormément de choses, être accompagné pour le traverser, c'est autre choses.

Et les autres objections ? La conclusion !

Alors, il y certainement des objections a faire dans ce que j’ai écrit ici : bien sûr. Des nuances à apporter : certainement. Des arguments qui vont semble un peu plus faiblard que d'autres: c'est l'évidence.

Mais l’essentiel pour moi, c’est qu’une doula c’est une accompagnement, le choix d’être accompagné. Une doula, c’est la liberté. Si cela ne vous tente pas, ne vous fait pas envie… eh bien c’est très bien comme ça : ce n’est pas votre chemin.

Et pour les autres, celle qui sont intéressées : vous pouvez me contacter (bah, oui, quand même !), directement prendre rendez-vous (ou là, c'est que je vous ai convaincue là! ;) ou chercher une doula pas loin de chez vous (mais vous pouvez aussi me rencontrer par skype!).

A bientôt !

Maëliss

Inscrivez-vous à la newsletter

Articles Récents