Il fait ses nuits ? 12 outils à connaître pour les nuits de nos enfants

adorable baby blanket 161711

Quand je suis devenue maman, une chose à laquelle je ne m’attendais pas, ce sont les « nuits ». Enfin, l’absence de sommeil pour le parent.

Ne me demandez pas pourquoi, comment, je suis restée innocente… Je pense avoir été informée, avoir eu une vague conscience qu’un enfant ça se réveillait. Mais ce n’était pas très réel… ni concret...

Peu avant la naissance de mon bébé, je me souviens  imaginer les premiers temps avec lui avec cette image idyllique : Moi dans mon lit. Reposée, regardant amoureusement mon bébé qui dormait dans un couffin placé juste à côté de mon lit… Bon, autant vous dire, ça ne s’est pas passé comme ça !

 Dans un premier temps, « ça allait ». Je me souviens de ma sage-femme me demandant comment les nuits se passaient et lui avoir dit : ça se passe super bien. Il se réveille, il a faim/besoin d’être changé, d’avoir un câlin. Et quand c’est fait il se rendort.

 Waw, même en l’écrivant, je suis tellement contente d’avoir eu cet état d’esprit, ouverte au besoin de mon enfant. Mais le temps a passé, la fatigue s’est installée. Et quand mon garçon a eu 1 mois lors d’un coup de téléphone me demandant comment j’allais. « Comment ??? Il ne fait pas ses nuits ? A 1 mois !!! Il doit avoir un problème ! »

 Pour moi,  à l’époque, c’était évident. Si mon bébé de 1 mois a un problème : « Je » suis le problème 

Cette période fut dure. Cela m’a semblé long. Il a fait mes nuits à 11 mois. Sa première nuit, le jour de l’anniversaire de mon papa, il avait 10 mois. Avant cela, nous naviguions entre 5 et 10 réveils par nuits. Parfois plus et parfois moins.

 Et après tout cela, la première chose que je veux vous dire : c’est que ça passe ! Mes enfants ont 6 et presque 4 ans et nous dormons tous, toute la nuit.

 Voici donc 12 outils qui m’ont aidé pour les nuits mais aussi l’endormissement... et qui m’aident encore !

S’informer

Pour moi, c’est la première étape.

Cela permet de faire des choix conscients ! Et c’est important, surtout avec la fatigue, surtout avec les jugements qui nous pleuvent dessus quand nous sommes parents et à plus forte raison depuis peu, si nous choisissons un chemin qui n’est pas le même que les autres.

Et en même temps, faites attention. Les livres, vidéos et autres programmes en ligne promettant d’apprendre à votre enfant à faire ses nuits sont légions. Et le meilleur côtoie surtout le pire !

Pour moi le livre qui m’a fait du bien c’est « The no cry sleep solution » de Pantley. Il a été pour moi comme un doudou. Un livre qui m’a permis de me dire « ok, je ne suis pas une mauvaise mère, mon bébé n’a pas un problème ». A coté de cela, je ne suis pas convaincue par la « méthode ». Et en même temps, à l’époque, cela m’a permis de « tenir » me dire que je pouvais « faire » quelque chose.  Me sentir moins seule, et me dire que ça passerait !

Après, je suis tombée sur « Dormir sans larmes » de Rosa Jové. LA révélation. En le lisant je me suis dit : « La messe est dite » !

Des infos sur le sommeil de l’enfant, des explications pour savoir si la situation est « normale ». Qui aller voir en cas de soucis. Une ouverture sur l’enfant. De l’information et une critique pertinente des méthodes de dressages au sommeil des enfants,… Bref, une mine d’or. J’aurais aimé le lire quand mon petit venait de naître. Mais il n’était pas encore traduit en français. Si vous ne devez achetez qu’un seul livre : foncez sur celui là !

Observez votre enfant

Il se réveille la nuit ? Est-ce que le matin il a l’air en forme, en bonne santé, il joue, est jovial ? Alors, fort probablement, tout va bien ! Un enfant qui dort mal, c’est comme un adulte ! On est grognon, pas en forme,…

Vous sentez que quelque chose ne va pas? N'hésitez pas à allez voir un professionnel de confiance.

Et n’oubliez pas : c'est vous qui connaissez le mieux votre enfant !

Le lâcher prise

Alors, oui, on y arrive pas toujours, ni tout le temps. Mais régulièrement, cela fait du bien. Les phrases qui m’aident :

« Tout passe ». Par là j’entends : oui, un jour cet enfant fera vos nuits. Oui, un jour vous devrez sonner le clairon dans sa chambre pour qu’il se réveille…

Lâcher prise sur ce qui se passe. Quand on a un enfant dans nos bras, qu’on ne parvient pas à le rendormir, qu’il pleure et que rien de ce que nous faisons ne l’apaise… lâcher prise, écouter ce qui se passe pour l’enfant. Etre là, avec lui.

Penser aux autres parents qui dans le monde, à cet instant, sont éveillés pour prendre soin de leur enfant.

Faire un bilan

Si ce que j’ai dit plus haut ne suffit pas, si vous êtes épuisé. N’hésitez pas à noter. Notez le nombre de réveils, leurs durées… Quand mon garçon se réveillait souvent, j’avais un ressentit de 30 réveils par nuit… Mais bien souvent, quand je faisait le compte, il y avait eu 5 réveils, parfois moins. Les 10 réveils, c’était pas la majorité !

Le bilan permet aussi de voir s'il y a des jours plus difficiles que d'autres, et dégager peut être des causes, de voir si il y aurait des causes sous jacentes,... Bref, faire un état des lieux.

Cela peut permettre aussi d'allez voir un ostéopathe, un chiro, un nutrithérapeute,... Car des problèmes d'ordre physique, des intolérances et allergies alimentaires peuvent pourrir les nuits. C'est rarement perdu d'aller voir un ostéopathe, alors si cela peut faire toute la différence, cela vaut bien la peine de prendre un rendez-vous. Mettez toutes les chances de votre côté!

Changer de point de vue, adopter celui de votre enfant

Non, le sommeil, cela ne s’apprend pas !!! Dans le ventre de sa mère, le fœtus dort déjà. Le sommeil ne s’apprend pas, il évolue !

Un bébé qui vient de naître, un bébé de 6 mois, un enfant de deux ans, 8 ans, un ado, un adulte, une personne âgée… Aucun n’a le même sommeil !

Et même nous, notre sommeil fluctue en fonction de notre journée, notre stress, nos peurs, nos soucis, notre alimentation, … Il en va de même pour notre enfant ! Il est donc important de se mettre à la place de ceux-ci. Non pas pour « changer » mais pour déjà accepter. 

Ensuite, en ayant adopté son point de vue, certaines choses peuvent effectivement être changées. Par exemple au niveau de l’alimentation, de la séparation, … Il n’aime pas dormir seul dans sa chambre ? Et bien, nous même est-ce que nous dormons seul ? Le cododo est-il possible? Est-ce que nous ne sommes pas heureux d’avoir notre conjoint auprès de nous quand nous nous réveillons ?

Nous sommes parents. Notre enfant (et plus il est petit et plus c’est vrai) a besoin de nous. Il a besoin que nous soyons là pour lui. Et ça, c’est même la nuit.

Changer de point de vue, changer notre vocabulaire.

Pour changer de lunette, je vous propose également de changer de manière de parler. Dans notre société on demande « Est-ce que votre enfant fait ses nuits ? ». En gros, ça veux dire : « Il vous réveille ou pas ? ». Et après ça, une pelle de jugements peut facilement être déchargée.

Or, oui, un enfant, même celui qui au ressenti du parent se réveille 30x/nuit, fait ses nuits. Par contre, il ne fait pas celles du parent. Et c’est ça notre problème, à nous, adulte.

On peut clairement se dire que dans une société plus « ouverte » sur les enfants, les parents de jeunes enfants auraient du relais pour avoir quelqu’un prenant le relais certaines nuits, permettant aux jeunes parents de faire des siestes en journée… Mais clairement, nous ne sommes pas face à ce cas de figure. Est-ce à notre enfant d’en payer le « prix » ? (Je veux 2 pages et vous avez 1h30, bonne dissertation ! ;) ).

adorable baby blanket 161710

A propos de vocabulaire, qui a trouvé l'expression "Dormir comme un bébé"? Pas un parent épuisé en tout cas...

D'accord, mais en pratique?

coffee cup bubbles

Le café, le meilleur ami du parent

Les pleurs de bébé

Pour les tout petits, j'ai été formée à les écouter. En fonction, ils ont une signification: faim, un rot, de l'inconfort,... Savoir précisément le besoin de son enfant permet de réagir plus efficacement, de déceler plus facilement si il a un problème, ... et du coup, de plus vite se remettre au dodo! N'hésitez pas si vous êtes intéressés à prendre contact.

Les groupes de paroles et d’échanges

Sure facebook notamment il existe le groupe « mon enfant ne fait pas mes nuits et je suis là pour lui ». Un groupe plein de bienveillance envers les parents et les enfants. Et en tant que parent, nous en avons besoin !

Et il y en a certainement d’autres ! Ou bien peut être avez vous une cousine, un ami, une maman,… qui sait vous écouter, avec bienveillance et empathie, sans jugement. Faites appel à ces ressources ! Peut-être même pour souffler une nuit. Le temps de recharger vos batteries ! Une nuit complète quand nous sommes épuisé, c’est juste merveilleux !

Le cadre

Le rituel : Chaque enfant est différent. Certains sont plus sensibles que d’autres aux routines et à la régularité. Certains vont très vite avoir leurs habitudes, leurs rituels… et cela les apaise… D’autres moins. Ne soyez pas « sectaire » du rituel. Par contre, ouvrez votre esprit plus largement. Le rituel, c’est un des éléments du « cadre »  de ce qui fait que dormir est un plaisir. Car bon, pour certains enfants, comme pour certains adultes, dormir est une perte de temps : il y a tellement a voir, à faire, à découvrir !

Pour s’apaiser, pour s’abandonner dans les bras de morphée, nous avons besoin de sécurité, de bien-être… c’est donc plus globalement que je vous invite de regarder.

Est-ce que la chambre est agréable pour l’enfant ? Est-il bien dans son lit ? Un lit où l’enfant a été laissé pleurer seul n’est peut-être plus un lieu où l’enfant se sent bien. Est-ce qu’il y a des ombres qui inquiètent l’enfant ? La literie est elle confortable, douce pour l’enfant ? Le pijama doux ou est-ce qu’il gratte ? Des étiquettes ? …

Est-ce que la mise au lit se fait en douceur ou dans le stress ? Parfois, la mise au lit devient une situation de stress car nous anticipons les "difficultés" et nous en avons raz-le-bol avant même de commencer. Avec parfois une impression d'aller "au front".

army authority boot camp 280002

Comment ça tu n'as pas donné le doudou avant qu'il aille au lit et maintenant il refuse de dormir?

action active activity 264146

C'est bon, il dort...

Sortir de cette spirale peut vraiment aider. Avec la vie dans notre monde moderne, il arrive que la journée de l’enfant commence tôt, on le réveille pour aller l’apporter à la crèche, puis il passe sa journée loin de nous. On va le reprendre pour vite lui donner à manger, le mettre au lit,… mais quand est-ce qu’il passe vraiment du temps avec nous ? Sans que nous soyons en train de préparer le repas, regarder notre smartphone,…  Mon intention n’est pas de culpabiliser. J’ai été cette maman. Et en même temps, c’est souvent un constat.

Si notre enfant se réveille la nuit, il se peut que ce soit pour « remplir » son réservoir bien vide de tout ce temps loin de nous. Physiquement et/ou émotionnellement. Si tel est le cas, comment pouvons nous faire pour le remplir ? Ce n’est pas évident, et cela peut demander du temps et de la réorganisation. En attendant, voici quelques pistes.

La méditation

Pour moi, le parent. C’est surtout quelque chose qui m’a aidée pour les endormissements à rallonge mais aussi les veillées avec un bébé que je ne pouvais pas redéposer. Méditer, être dans l’instant présent m’a aidé à lâcher prise, et bien souvent à m’émerveiller du bonheur que j’avais d’être auprès de mes enfants, de les avoir « eux » dans ma vie.

Pour mon enfant. J’ai le livre « les méditation de Jeanne ». Mon fils adore et en redemande. Cela l’apaise énormément et il a déjà demandé de méditer pour s’endormir. Ou demandé de prolonger avec des sons de la nature et s’est endormi en écoutant la pluie tomber.

Des livres pour enfants

Il y a beaucoup de livres pour aider au sommeil. Par exemple, celui du lapin qui ne voulait pas dormir. Aucun de mes enfants n’a accroché, et il énerve mon garçon. Et personnellement, je ne le trouve pas agréable à lire ! Bref, il est dans ma pile de livre et n’en sort plus.

Celui de Valérie Roumanoff "Le marchand de sable va passer" par contre, c’est très différent. Une belle intro pour les parents, plein de bienveillance, ça fait un bien fou ! Et de très chouettes histoires pour les enfants en fonction de leurs âges. Avec des outils de sophrologie notamment pour les accompagner, et nous accompagner.

le marchand de sable va passer

Mes enfants ne se sont jamais endormi avec. Et en même temps très clairement, cela les apaise. Et ils s’endorment bien plus facilement.

Le massage 

Masser son enfant peut le préparer au dodo. Mais je vous invite à rester dans l’instant présent, voir de masser en pleine conscience. Concentrez vous sur votre peau massant celle de votre enfant, de ce contact, de la détente de votre petit bout… et laissez les tâches ménagères à un autre moment, oubliez votre liste de course. Ou plutôt, constatez que cette pensée est venue et revenez aux sensations de votre massage. 

De ce fait, vous remplirez le réservoir de votre enfant qui peut être bien vide et vous le détendrez et vous aussi par la même occasion.

Il y a pas mal de chose a voir, envisager, explorer… et en fonction de ce bilan, beaucoup de choses peuvent être évaluées, proposées. Pendant un temps, cela peut demander de faire une croix sur nos soirées peperre avec Monsieur/madame. Il faut "choisir" ses "batailles". Qu'est-ce que je veux "travailler": ma soirée ou le sommeil? Et en même temps, nous investissons là du temps dans notre relation avec notre enfant. Et encore une fois: "Tout passe". Cela dure un temps, pas toute la vie. Et non, il ne prendra pas de mauvaise habitude si ce n'est celle de se sentir aimé, entouré, écouté,...

Si c'est devenu difficile, impossible, si vous vous sentez perdu. Ne restez pas seul, entourez vous de personnes bienveillantes et pourquoi pas un coach parental! Quand j’accompagne des parents sur ce chemin, il n’y a pas de recette miracle. Enfin, parfois, on trouve quelque chose qui semble être magique tant c’est efficace, mais ce n’est pas toujours le cas. Mais rien que faire le bilan, être écouté, trouver des solutions... cela peut vraiment soulager.

Prenez soin de vous et n’oubliez pas : Tout passe !

N'hésitez pas à partager cet article si vous l'avez apprécié.

Newsletter

Inscrivez vous à ma newsletter pour rester au courant de mes activités. Promis, je n'en envoie pas trop souvent!

Publiez votre commentaire

Commentaires

  • Maman Chamboule Tout 08/11/2019 21:41 (Il y a 4 jours)

    J’aime bien ton point de vu qui met en avant le lâcher prise ! Finalement je m’aperçois que d’une certaine façon j’ai trouvé ma solution miracle grâce au cododo. Tout le monde dort toute la nuit, et le matin nous sommes tous reposés !

    • Maëliss Layeux 08/11/2019 21:48 (Il y a 4 jours)

      Merci de témoigner de l'efficacité du cododo! C'est effectivement une super solution pour pas mal de parents. Et je regrette de ne pas l'avoir mise dans mon article. Tsss, pour quand je le mettrai à jour. ;)

      A côté de cela, ce n'est pas une solution miracle pour tous. Certains ont du mal, sont réveillés par les bruits de bébé et ne savent plus se rendormir... Mais dans tout les cas, c'est une solution qui correspond aux besoins de bébés, et bien souvent des parents aussi. :)

  • Thomas 24/05/2019 14:01 (Il y a 6 mois)

    Je recommande chaudement le livre de Valérie Roumanoff "Le marchand de sable va passer", il est vraiment bien, les histoires ne sont pas trop longues et vraiment bien construites.

    • Maëliss Doula 01/11/2019 23:39 (Il y a 11 jours)

      Merci Thomas pour ton retour ! ????

Flux RSS de commentaires de cette page | Flux RSS de tous les commentaires